Le stress chez les oiseaux : panique dans les nids

Le stress chez les oiseaux modifie l’ADN

Le stress chez les oiseaux occasionne de nombreux effets, néfastes pour leur croissance. Parmi ceux-ci, les conditions de vie des oisillons dans le nid ont un impact sur leur durée de vie future.

oeufs-bleus-dans-un-nid
Photo : Pexels via Pixabay (licence CC0)

Un petit nid douillet

Des scientifiques norvégiens ont cherché à connaître les raisons de la grande variabilité du taux de survie chez les jeunes oiseaux.

Afin de réaliser leurs travaux, ils ont observé le comportement d’un couple mésanges bleues et de leurs petits, tous bagués pour cette étude.

Ces petits passereaux élèvent des nichés comportant de nombreux jeunes. Les mésanges sélectionnées ont pondu une dizaine d’œufs, dont neuf ont donné naissance à un poussin.

Le nourrissage s’avère être une activité particulièrement intense et éprouvante pour les parents. Les poussins de l’étude ont bénéficié d’une alimentation de qualité, entraînant ainsi leur bon développement.

L’impact des premiers jours sur la vie future des oisillons

L’implantation du nid des mésanges bleues, et ceci est aussi valable pour les autres espèces, semblerait un point crucial pour la vie future des poussins. De même, un nombre très élevé de petits engendre une concurrence plus rude.

Les chercheurs ont également remarqué un fait très important : l’incidence du stress chez les oiseaux au cours de leur développement laisserait une trace dans leur ADN. Cet impact concerne plus précisément la partie terminale des chromosomes, appelée télomère.

oisillons-dans-leur-nid
Photo : Pexels via Pixabay (licence CC0)

En cas d’exposition à des stress physiologiques, les télomères subissent des altérations dans leur structure.

Stress et génétique

Dans l’article consacré aux difficultés des jeunes oiseaux à vivre en ville, nous avions déjà vu que la longueur des télomères influençait leur durée de vie.

oiseau-sur-une-branche
Photo : Pexels (licence CC0)

L’étude norvégienne a constaté que la longueur de ceux-ci diminuait en cas de croissance trop rapide des oisillons.

Les chercheurs espèrent pouvoir extrapoler leurs connaissances sur les télomères des oiseaux à d’autres organismes animaux.

Source :

The Norwegian University of Science and Technology (NTNU). « Stress in the nest can have lifelong effect. » ScienceDaily. ScienceDaily, 16 August 2017 https://www.sciencedaily.com/releases/2017/08/170816085035.htm

Publicités

4 réflexions sur “Le stress chez les oiseaux : panique dans les nids

  1. Coucou Veronika,

    Apparemment le stress fait beaucoup de mal à tout les êtres vivants.
    Merci pour cet article très intéressant, cela prouve que si on met le doigt sur le problème c’est comme début de recherche de solution 🙂
    Bonne semaine et journée ma belle ❤ 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s